Gérald Papon, chef au bistrorant Chai ma mer, Royan

 

Il en aura parcouru des chemins Gérald, avant de poser ses valises pleines de saveurs à Royan !
De ses premières années en pays occitan, à Aurillac, il garde un goût prononcé pour les produits « vrais », les premiers pas se feront avec vue sur les monts du Cantal, les vacances d’été le mèneront parfois sur l’île d’Oléron…


Une école hôtelière et quelques brassées de stages plus tard (dont une belle expérience sous la direction de l’étoilé Gilles Marre), le service national « met faim » temporairement à l’aventure.
Mais Gérald Papon aime décidément les jolies vues : en 1997 on le retrouve ainsi chef de rang à l’hôtel du golf des Arcs !

Entre-temps, il pose déjà un pied sur le sable de la plage de Pontaillac : chef de partie au restaurant de l’hôtel la Chaumière où il se prend d’amour pour les produits de la mer, la région… Et la jolie Krystel qui y travaille aussi…
Ça y est, notre chef est définitivement conquis ! Il n’aura (presque) plus envie de repartir (car la saison hivernale le titille encore forcément). Il jette les amarres et construit sa vie de famille ici en Charente Maritime.

Au fil des ans, il passe second de cuisine puis chef du restaurant, fait des écarts professionnels à Saintes ou sur l’île de Ré pour peaufiner ses expériences culinaires…
En 2000, un nouveau projet s’ouvre à lui : il est second de cuisine au Chalet lorsqu’on lui propose un poste de chef au Tiki Sud, il y restera quelques années… Avant d’entamer une autre aventure gourmande à l’ouverture du restaurant Chai ma mer, un bistrorant créé en 2013 autour d’un tout nouveau concept !
En parallèle, il crée Papill’home, qui propose les services d’un chef à domicile et des cours de cuisine.
Chai ma mer : face à la plage de la Grande Conche, on s’y sent bien, le ceviche de maigre est fondant, le chef souriant et passionné, les produits du terroir et saveurs de la mer s’ils font partie du quotidien, ne se lassent pas de nous surprendre !
Gérald est un homme vrai, il dit ce qu’il pense et sa cuisine lui ressemble, franche, honnête, il ne cache rien : sur le réseau on le voit souvent mettre en scène les produits qu’il choisit pour ses futures cartes… Ce sont souvent des produits de la mer !

C’est le genre de mec qu’on a envie d’avoir à sa table ! À moins qu’il ne choisisse de passer derrière les fourneaux pour nous en mettre plein les papilles… Justement, il vous réserve quelques surprises pendant les Rencontres iodées !

Chai ma mer

Texte : Céline Housez

Retour site Rencontres iodées